Retour à la page

Charrettes à roues améliorées : recherche action pour la préservation de la RN6


     

Les charrettes à roues métalliques entraînent la dégradation rapide des routes bitumées.

Les traces laissées par ces charrettes sont visibles le long de la RN6.

Les roues à bandage en caoutchouc ont été une des alternatives proposées par le projet ASA Miaro pour

La deuxième alternative a été l'utilisation de roues pneumatiques.
   
Une recherche action sur l’amélioration des charrettes à roues métalliques a été menée par l’ONG Lalana dans le cadre du projet ASA Miaro (lien), qui est un projet d’accompagnement social aux travaux d’aménagement de la Route Nationale n°6.

Le tronçon de la RN6 entre Port Bergé et Ambanja d’une distance de 309 kilomètres a été réhabilité au prix de 320 millions Ariary le kilomètre (130,000 €). Cet investissement lourd risquait cependant d’être compromis par la circulation de nombreuses charrettes utilisées par la population locale comme moyens de déplacement, les charrettes étant les moyens de transport abordables pour eux.


En cours même de travaux, il a été constaté que les roues métalliques des charrettes détérioraient considérablement la route. Les dégâts sont surtout importants au niveau de la chaussée et des accotements, et en particulier sur les zones de concentration où il y a les marchés importants : Port Bergé, Marovantaza, Andrevorevo, etc…

L’ONG Lalana et toutes les parties prenantes du projet (Autorité Routière de Madagascar, autorités locales, artisans et charretiers) se sont attelées à chercher les différentes options techniques possibles pour remplacer les roues des charrettes qui sont déjà en circulation, sans changer le châssis existant. Plusieurs modèles techniques ont été envisagés et quelques-uns ont été testés. Au vu des résultats des essais avec les prototypes, le projet a procédé à la promotion de deux types de roues améliorées :

  • les roues à bandage en caoutchouc, qui sont une récupération des roues métalliques existantes autour desquelles on colle des bandes en caoutchouc suivant des techniques particulières.
  • les roues pneumatiques, qui sont des roues véhicules avec des jantes.

Les essieux des charrettes ont été adaptées pour recevoir les nouvelles types de roues.

Les charrettiers qui ont essayé les prototypes ont apprécié le confort obtenu avec l'utilisation de ces roues améliorées.

Le projet a collaboré avec les associations locales pour la promotion de ces roues améliorées. Un lot de roues améliorées a été fourni à ces associations et les propriétaires de charrettes peuvent échanger leurs roues métalliques avec les roues à bandage, moyennant des facilitations offertes par le projet pour les premiers. L'objectif est de pouvoir échanger à terme toutes les roues métalliques des charrettes en circulation.

Pour inciter la population à ne plus utiliser les roues métalliques, le projet a sensibilisé les autorités locales à établir des textes interdisant la circulation des charrettes à roues métalliques sur les routes bitumées, sachant que des alternatives technologiques ont été identifiées.