Retour à la page

Réhabilitation de routes rurales
Projet ReCAP


2001 - 2003  
Ministère de l'Environnement - Financement : USAID

Formation théorique sur la planification des travaux d’entretien

AUPs pour les entretiens : Réparation d’une ornière

Appropriation de la route par les bénéficiaires : travaux communautaires

Atelier sur la répartition des responsabilités à Ambatondrazaka : Sous préfecture, Mairies, Délégués d’Arrondissement, AUP, Gendarmerie et Subdivision des Travaux Publics

Barrières de pluies installées pour protéger la piste et système de péage instauré pour constituer des fonds locaux pour entretenir la route

  Le Projet ReCAP a été financé par l’USAID pour réparer les dégâts cycloniques sur des infrastructures de transport permettant la commercialisation des produits agricoles autour des corridors forestiers entre les parcs Ranomafana et Andringitra (province de Fianarantsoa) et entre les parcs Andasibe et Zahamena (province de Toamasina). En particulier, les agriculteurs vivant dans les zones forestières devront pouvoir gagner assez de revenus pour les inciter à abandonner les techniques de culture sur brûlis et diminuer ainsi la pression et la dégradation de la forêt.

Le projet ReCAP a procédé à la réhabilitation de 233 km de routes rurales (Ikongo, Ifanadiana, Manakara et Ambatondrazaka) ainsi que le Port de Manakara. Le projet a aidé la mise en place de structures locales indépendantes, les Associations d’Usagers des Pistes (AUP), pour gérer et entretenir les routes réhabilitées. Des formations ont été données aux associations et autorités locales, pour qu’elles puissent assurer cette responsabilité. En particulier, les AUP doivent être capables de trouver les fonds nécessaires à l’entretien à travers le péage, une contribution des maîtres d’ouvrage et par le biais du Fonds d’Entretien Routier.

Reconnaissance des Maîtres d’Ouvrage routiers

Afin de pouvoir effectuer les travaux, le Projet a respecté les dispositions des nouvelles législations routières. Des contrats de maîtrise d’ouvrage déléguée ont été établis avec les Maîtres d’Ouvrage désignés par la Charte Routière, à savoir, avec le Ministère des Travaux Publics pour la RNT 14 et avec la Province Autonome de Fianarantsoa pour les routes provinciales

Respect de l’environnement

Le Projet a effectué pour chacun de ses travaux des études environnementales, sous forme de « Formulaire d’Investigation » ou Environmental Screening Form (ESF). Ces ESF sont soumises aux procédures de l’USAID et à la réglementation malgache stipulée dans le décret MECIE. Le Projet a donné une place importante pour la protection biologique des ouvrages et des talus.

Assurer l’entretien

Le Projet ReCAP, comme l’ancien Projet CAP sur lequel il s’est largement inspiré, tient à assurer la pérennisation des investissements. En fin 2001, le Projet a aidé à la mise en place de 13 Associations d’Usagers des Pistes (AUP), pour assurer la gestion et la maintenance de la route. Une démarche pour instaurer le système de collecte direct de fonds pour l’entretien est en cours avec le Ministère des Travaux Publics.

Résultats obtenus

  • 233 km de routes rurales réhabilitées, dont 93 km de route nationale temporaire ;
  • 35 AUP et 4 Unions d’AUP mises en places pour assurer la gestion et la maintenance des infrastructures réhabilitées ;
  • Réhabilitation du Port de Manakara : 3 entrepôts et 98 m de quai ;
  • Exécution de travaux d’entretien par les cantonniers des AUP et/ou en travaux communautaires ;
  • Collaboration entre les UAUP d’Ifanadiana - Ikongo et la Direction Provinciale des Travaux Publics de Fianarantsoa ;
  • Requêtes de financement pour l’entretien soumis au FER pour l’ensemble des communes concernées.