Retour à la page

Accompagnement social aux travaux routiers
Projet ASA Miaro


Mai 2005 - Novembre 2008  
Ministère des Travaux Publics et de la Météorologie - Financement : Union Européenne

Les actions sociales en accompagnement des travaux routiers ont été menées afin de préserver les routes nouvellement réhabilitées.

Des comités de la route issus de la population riveraine ont été formés pour mener les actions de sensibilisation .
(sur la photo : des membres féminins avec leur tenue "Arovy ny Lalana" ou Protégez la route).

Les associations bénéficiaires du projet effectuent des petites actions en faveur de la route. (Sur la photo, nettoyage des abords de la route).

La construction de bâtiments scolaires a été accompagnée d'actions de sensibilisation sur la sécurité routière. Des fresques rappelant le bon comportement sur le chemin de l'école ont été peintes sur les murs de l'école

La sensibilisation de la population sur les impacts des disparités en genre a été menée transversalement dans les diverses activités du projet.

Le projet a aussi mis en valeur les en construisant un centre d'information sur le site touristique et archéologique de Mahilaka reputé être la première ville de Madagascar. Voir présentation

   

Le projet ASA Miaro est un projet d’actions sociales et de genre en accompagnement aux travaux d’aménagement de la Route Nationale n° 6 entre Port Bergé et Ambanja.

Les actions sociales ont été réalisées afin de préserver les routes nouvellement réhabilitées, et de rentabiliser les investissements effectués.

L’objectif spécifique du projet ASA Miaro est d’instituer un environnement social et économique favorable à l’appropriation du patrimoine routier par la population riveraine et par les usagers de la route.

Les résultats attendus sont :

  • l’acquisition par les populations riveraines et par les usagers de la route des pratiques et des comportements positifs pour la préservation des infrastructures routières,
  • l'acquisition des éléments de la sécurité routière par les usagers et les riverains,
  • l’amélioration des conditions sociales et économiques des hommes et des femmes,
  • l’initiation de l’intégration du genre dans le contexte et dans le processus de développement local,
  • l’appui aux stratégies locales de lutte contre les IST et le VIH/Sida,
  • l'amélioration de l’environnement physique aux voisinages de la route.

Les activités entreprises durant le projet consistaient à :

  • la mise en place de structures locales et des dispositifs légaux pour la préservation de la route et de ses emprises : accès riverains, arrêtés communaux ;
  • la collaboration avec la police de la route dans des actions d’éducation et de prévention ;
  • l'éducation des usagers en matière de sécurité routière : écoliers, charretiers, cyclistes, bouviers ;
  • la construction et réhabilitation d’équipements socio collectifs : puits, marchés, écoles ;
  • l'appui au développement des Activités Génératrices de Revenus (AGR) afin de diversifier les sources de revenus des groupes défavorisés : alphabétisation, dotations d’équipements et formation technique en matière d’agriculture, élevage, artisanat ;
  • l'amélioration de la mobilité de la population : promotion des charrettes à roues pneumatiques ou à bandage en caoutchouc ;
  • la communication à base communautaire sur les disparités de genre ;
  • la contribution à la lutte contre le VIH/SIDA.
    • aux travaux de protection de l’environnement physique de la route.

Le projet a collaboré avec les autorités administratives et techniques de différentes catégories et à différents niveaux (Ministères, Régions, Communes et Fokontany). Une équipe de socio organisateurs et animateurs a mené les sensibilisations et l’encadrement social de la population riveraine.


Un appel d’offres auprès des PME a été fait pour la réalisation des travaux de construction. Le projet a fait aussi intervenir ponctuellement des experts et prestataires de service dans différents domaines (santé, genre, environnement, éducation, agronomie, communication).

Réalisations du projets

  • Actions de communications : Affiches (y compris des affiches géantes), brochures, Emissions radio, spots TV, Ateliers
  • Guide des maires sur la préservation des routes nationales (Carnet de Route ASA Miaro)
  • Plaidoyer et séances de sensibilisation sur les thèmes ciblés par le projet : préservation de la route, sécurité routière, environnement, VIH/SIDA, genre
  • Recherche action sur les charrettes améliorées : roues pneutamtiques et roues à bandage en caoutchouc
  • Activités Génératrices de Revenus : agriculture (riz, maraichage, arachide), pêche, élevage (canards, chèvres, porcs, poules pondeuses), artisanat (taillage de pierres, couture)
  • Equipements sociocollectifs : 18 puits, 3 douches latrines, 10 écoles, 3 aires de marchés,
  • Equipements de sécurité routière : aires de repos, panneaux de signalisation
  • Appui à la création et formation des Comités de la Route, des Comités de gestion des infrastructures, des Comités de lutte contre les feux de brousse et des Points Focaux Genre
  • Formation des pairs éducateurs et des Organisations Communautaires de Base pour la lutte contre les IST et le VIH/SIDA
  • Réalisation de tests de dépistage volontaire et équipement en matériel audio-visuels de 3 centres d'information sur le VIH/SIDA
  • Protection de bassins versants, reboisement, repeuplement de mangrove, développement de pépinières
  • Actions écoles vertes : reboisement, jardins potagers
  • Construction d'un centre d'information sur le site touristique et archéologique de Mahilaka.